Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de montbard.avenir
  • Le blog de montbard.avenir
  • : Site non officiel. Blog citoyen de l'association Montbard Avenir. Soutien à Laurence Porte.
  • Contact
4 septembre 2010 6 04 /09 /septembre /2010 10:21

Nicolas Sarkozy s'est adressé près d'une demi-heure aux salariés de Valinox nucléaire lors de sa visite de l'usine.

 

stCYPsemaine2juillet2010 128


Chacun peut vivre ce moment et se rendre compte de l'ambiance très attentive aux propos présidentiels en visionnant l'intégralité de l'allocution: cliquez ci-dessous:

 

 

 

 

Une première partie se résume en trois points:


L'industrie: une priorité

 

Conserver à la France une vocation de terre de production face à la compétition mondiale, aux géants chinois et indien entre autres, explique la prise de  décision sur la taxe professionnelle dans l'intérêt des usines. Une délocalisation ... et c'est l'écroulement....   

 

Le nucléaire: un enjeu stratégique


 En 1999 (ndlr: gouvernement L.Jospin), le choix n'était pas loin de fermer la filière nucléaire. Mais le nucléaire est une filière d'excellence française: le choix du nucléaire est un choix total et non "à moitié".  Les crédits d'impôts sur la recherche sont confortés.

 

Une entreprise, Valinox nucléaire, du groupe Vallourec, qui se développe


Par les choix de l'Etat, la production est assurée, l'entreprise est compétitive (80% de la production à l'export). L'Etat par son Fonds d'investissement a acquis une participation au rôle protecteur. La volonté est exprimée de faire monter l'actionnariat salarié.

 

La seconde partie portait sur la réforme des retraites:


un chiffre clé: 10 % des retraites actuelles sont financées par l'emprunt. Et demain? Y aura t'il encore des retraites, des ouvriers, des usines? alors que la France est le seul pays, sur 199, à appliquer les 35 h? 

La réforme est impopulaire mais il la fera.

Comment?  Dans ce but, Il a exprimé son refus de diminuer les retraites actuelles, d'augmenter les impôts sur les entreprises ou sur les Français (notamment les classes moyennes) et assumé le choix d'un allongement de la durée de cotisations avec un départ à 62 ans.

La prise en compte des travailleurs qui ont commencés jeunes (départ maintenu à 60 ans) et de la pénibilité, a conclu son propos.

Retrouvez ici les propositions du groupe parlementaire Nouveau Centre sur la pénibilité au travail.

 

La suite de notre article prochainement.

 

Pour l'anecdote, un moment de détente improvisé aux alentours des 8-9 minutes sur le film de l'allocution, à ne pas rater...

Partager cet article

Repost 0
Published by montbard.avenir - dans manifestations
commenter cet article

commentaires