Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de montbard.avenir
  • Le blog de montbard.avenir
  • : Site non officiel. Blog citoyen de l'association Montbard Avenir. Soutien à Laurence Porte.
  • Contact
/ / /

Mercredi 25 mars 2009 l'interview de la semaine en Haute Côte d'Or:

 



Chaque mercredi, nous donnons la parole à un acteur de la vie politique, associative ou à une personnalité qui marque l'actualité. Aujourd'hui, Laurence Porte, seule élue de l'une des deux oppositions à Montbard et qui vient de rejoindre le Nouveau Centre.

Aux élections municipale de mars 2008 à Montbard, la liste « ensemble pour Montbard » emmenée par Arnaud Bacciochi obtenait un siège. Siège qui revenait à Laurence Porte qui l'occupe depuis. Professeure d'histoire, arrivée de Seine et Marne en 2005 où elle était déjà conseillère municipale, elle se retrouve donc à représenter seule une opposition. En face d'elle, la majorité, emmenée par la maire socialiste Christelle Silvestre et un deuxième groupe d'opposition, formé essentiellement de soutiens à l'ancien maire Michel Protte.

Pas toujours simple comme position...mais tous les observateurs auront remarqué que la conseillère est loin de faire de la figuration.

Rencontre.

Le Bien Public: pourquoi avez vous décidé de vous engager dans la vie municipale?

Laurence Porte:  « Etre une élue est un engagement sérieux et passionnant . On peut s'impliquer de diverses façons dans la vie locale. Moi, j'ai fait le choix d'accéder au plein exercice de ma citoyenneté par l'engagement dans la vie politique car cela correspond à un domaine dans lequel je me sens bien et où mon énergie peut être utile. »

LBP: Vous êtes élue, élue minoritaire, et de l'opposition. N'êtes vous pas parfois découragée?

Laurence Porte:

      « Il est vrai que ce n'est  pas une tâche facile mais j'y trouve une grande liberté et je n'échangerai pas ma place contre celle d'un conseiller d'une majorité que je qualifierai de  muselée tant je suis frappée par la transparence de leur participation. Pourtant, en discutant avec eux, ils et elles ont des parcours professionnels et associatifs intéressants et des personnalités parfois attachantes.

      D'accord je suis élue minoritaire mais je fais partie de la minorité visible et je ne suis pas seule du tout.  D'abord, je m'entends très bien  avec les conseillers du groupe d'opposition « Montbard naturellement « avec lesquels nous partageons un bulletin d'information, Montbardirect . Et puis, Je suis  très fière de l'équipe de Montbard Avenir, l'association qui me soutient. Les valeurs humaines sont plus importantes que les étiquettes politiques surtout à l'échelon local d'une ville: les Montbardois sont ma force.

LPB: Seule, quel rôle pouvez vous jouer au sein du conseil municipal?

Laurence Porte: 

      « Mon rôle est d'éclairer les Montbardois et d'exercer un contre-pouvoir. En revanche, je précise que je ne suis pas du tout d'accord avec l'adage « l'opposition doit s'opposer » . Je vote favorablement 99% des délibérations. Je ne veux pas m'opposer à tous crins.

Depuis un an, j'ai fait de nombreuses propositions comme une baisse de 20 % des  indemnités des élus par solidarité avec les  Montbardois à qui l'on demandait de faire un effort; nous avons aussi dénoncé l'accusation de « faillite » de la ville.

Je sais aussi exprimer mon désaccord .. C'est une manifestation de  300 personnes et une pétition de 1500 signatures qui avait eu lieu le 31 mai contre l'augmentation des impôts.

Je respecte l'adversaire quand  il accepte que nous ayons des visions différentes.

Notre maire est une jeune femme et j'ai crû qu'elle allait pouvoir proposer un nouveau style. Or,  elle se contente de rester les pieds dans des charentaises et s'est calée son fauteuil de maire.

Par exemple, elle refuse la féminisation des noms de fonction, c'est  nier la cause défendue par les pionnières dans le monde politique. Et je trouve ça complètement ringard.  . Nous avons une sous-préfète, je suis une conseillère ... et à ce titre, j'affirme qu'en tant que femme, il est hors de question que je sois un pion dans le jeu de la parité. »

LBP: Quel bilan dressez vous de cette première année de mandat?

Laurence Porte:

« Je suis inquiète, lasse et agacée. Inquiète face au manque de projets  avec la crainte que des subventions nous filent sous le nez.

Agacée par le syndrome du coucou qui consiste à en appeler aux idées des autres . C'est aussi s'approprier les idées des autres.

Et je suis lasse du discours de pseudo démocratie participative: simples réunions de quartier organisées sans méthodologie de la concertation, « contrat » élus -citoyens imposé de façon unilatérale...

Je m'interroge aussi sur certaines promesses de campagne comme la mise en place de navettes de quartier. On en entend absolument plus parler. Et bien sûr, il y a des points positifs. Je me réjouis pour le lycée, pour le pôle nucléaire...mais il faut être vigilants car le tissu économique reste fragilisé par la crise. »

 

LBP: aujourd'hui, quels sont vos projets?

Laurence Porte:

«  Depuis un an, nous avons rencontré beaucoup d'acteurs locaux; je veux continuer ces rencontres. Je m'informe. J'apprends à mieux connaître Montbard et les potentialités du territoire. Je ne rougis pas d'apprendre. Cela me permettra de m'impliquer encore plus pour défendre des idées qui permettront d'avancer et ce dans tous les domaines.

Je souhaite aussi continuer à structurer 'opposition. Il y a des compétences. A terme, il faudra proposer un projet alternatif. »

LBP: Vous venez de quitter le Modem pour le Nouveau Centre. Pourquoi cette décision?

Laurence Porte:

« J'ai été déçue du Modem comme beaucoup.  J'ai donc décidé de rejoindre le Nouveau Centre. Mais j'insiste: j'ai quitté le modem mais je n'ai pas quitté ma famille centriste. Le Nouveau Centre m'apporte un soutien bienveillant que j'apprécie,  et je n'ai aucune pression, je garde une entière liberté dans mon action d'élue. Ce qui m'importe actuellement sur le plan politique , c'est l'échéance électorale des européennes le  7 juin. C'est  un rendez-vous à ne pas manquer.  Aujourd'hui, 25 mars,  jour anniversaire du Traité de Rome de 1957 fondant l'Europe, je voudrais que la devise européenne « Unis dans la diversité » s'applique à Montbard. »

Propos recueillis par Laure RIGGI.  




 


Partager cette page

Repost 0
Published by